5 réponses IoT par temps de canicule

Written by Helena Furgoni

6th September 2019

L’été 2019 a été une saison caniculaire dans toute l’Europe, et en France les grosses chaleurs continuent de nous épuiser. Alors que le record de chaleur en août est de 48°C en Grèce, la France se place toutefois au sixième rang des plus fortes températures enregistrées cet été, avec 46°C dans l’Hérault. Depuis 2003, ces épisodes s’enchaînent inexorablement. S’il nous est impossible d’agir directement sur le climat, il nous est toutefois possible de nous en protéger au mieux. Aujourd’hui, des solutions à base d’objets connectés existent pour nous permettre de vivre au mieux notre quotidien caniculaire. Voici une liste des usages de l’IoT par temps de canicule.

1. la Domotique

La domotique se place comme l’une des réponses IoT les plus appropriées par temps de canicule. Pour rappel, la domotique est l’utilisation de solutions connectées appliquées à l’habitation. Différents usages sont pertinents dans un contexte de forte chaleur, et notamment l’automatisation de la gestion des ouvrants (volets, fenêtres…). De nombreuses solutions existent, et ce pour tous les types de fenêtres. La domotisation des ouvrants permet d’appréhender l’exposition au soleil, et donc de conserver la lumière en ouvrant les volets sur les façades ombragées, tout en maintenant la fraîcheur en comblant les ouvertures ensoleillées. En appliquant ensemble les variables de la température, de la luminosité, ou encore de l’horaire, il est facile d’optimiser son logement afin de conserver une température acceptable. La captation en temps réel du niveau de chaleur permet de créer des alertes en temps réel, laissant la possibilité de réagir rapidement sans que la température n’ait le temps de monter et qu’il soit trop compliqué de la faire redescendre.

2. la Climatisation

L’une des solutions les plus appréciées par temps de canicule est l’utilisation d’un climatiseur, que ce soit à son domicile, sur son lieu de travail ou dans sa voiture. Alors que l’on sait que la climatisation peut entraîner des affections causées par les variations de températures (n’oublions pas que l’écart de température entre l’intérieur de la pièce et l’extérieur ne doit pas dépasser 8°C afin de ne pas faire subir au corps un changement trop violent), comme l’apparition de symptômes de rhume, la possibilité de connecter son climatiseur semble être une vraie solution pour éviter ces désagréments. 

Ajouté à cela, selon un rapport publié en Mai 2018 par l’Agence internationale de l’énergie, les climatiseurs représentent actuellement 10% de la consommation électrique mondiale. Les systèmes de climatisation sont extrêmement énergivores, c’est pourquoi les connecter permet de contrôler sa consommation et de faire des économies tout en adoptant une attitude plus écologique. Un capteur de température associé à son climatiseur permet d’optimiser la consommation en énergie en lisant en temps réel les données et en s’enclenchant lorsque cela est nécessaire. Sensibo ou tado° sont des entreprises spécialisées dans la climatisation intelligente, et peuvent offrir des solutions adaptées à chaque besoin.

A savoir, la climatisation de son logement apporte un soulagement considérable aux personnes fragiles, qui nécessitent par temps caniculaire une grande attention

3. l’IoT Solidaire

La canicule de 2003 reste ancrée dans nos mémoires, tant par la chaleur infernale qui a frappé l’Europe que par les 15 000 décès qui ont eu lieu en France entre le 1er et le 20 août. Aujourd’hui, répéter inlassablement de boire un litre et demi d’eau par jour et de fermer les volets dès que le soleil se montre n’est plus la solution unique pour prendre soin des personnes particulièrement sensibles à ces pics de chaleur, notamment les personnes âgées.  

L’IoT permet aujourd’hui de contrôler les différents facteurs de température ainsi que l’état de santé des personnes, le tout à distance. Ainsi, il est possible d’être alerté via une application si un seuil de température trop important est atteint, permettant à la personne avertie de réagir en se déplaçant sur les lieux ou en prenant contact à distance pour rappeler de fermer ses volets par exemple. Une connexion en temps réel aux services de météorologies permet également d’être alerté immédiatement si la zone géographique passe en alerte canicule, et de prendre les mesures appropriées. 

Les différents assistants vocaux aujourd’hui (à l’image de Google Home ou d’Alexa pour Amazon) permettent également de planifier des rappels comme de fermer ses fenêtres en se levant le matin, ou de boire un verre d’eau fréquemment. Auxivia, une start-up française au service du “bien vieillir”, a mis au point un verre connecté comptabilisant la quantité d’eau bue chaque jour et s’illuminant pour rappeler aux bénéficiaires de boire.

Beaucoup de solutions sont à présent disponibles pour prendre soin de son prochain, et lui permettre de vivre ces temps de canicule de la meilleure façon possible, en améliorant son confort, mais également en réduisant les risques sanitaires.

4. l’Application à la Smart City

Pour améliorer le confort des habitants, et réduire les effets des pics de chaleur au quotidien, un effort doit également être fait de la part des villes. C’est pourquoi les Smart City d’aujourd’hui mettent un point d’honneur à trouver les solutions les plus adéquates aux problèmes engendrés par la canicule. Beaucoup de solutions connectées applicables dans les situations de tous les jours sont particulièrement appréciées durant ces périodes. On peut compter notamment sur la mise en place sur le long terme de modes de transport intelligents. En développant ces solutions, les villes permettent de réduire les pics de pollution inévitables pendant la canicule, et donc de soulager à la fois le confort et la santé de tous, tout en adoptant un comportement éco-responsable. Si l’utilisation de la voiture individuelle est découragée voire interdite par différentes mesures (à l’image de la mise en place de vignettes dans certaines villes, ou de l’autorisation de circuler pour certaines plaques d’immatriculation seulement), des modes de transport doivent avoir été prévus par la ville, sur le court terme mais de préférence sur le long terme. Transports en commun, vélos, véhicules électriques… Les solutions sont nombreuses pour désengorger le trafic sans pour autant mettre les habitants dans l’embarras. 

Cependant, si les transports en commun sont présents dans certaines villes, certains ne sont pas conçus pour supporter de telles chaleurs. Ainsi, les pannes sont fréquentes, les lignes sont engorgées, et les malaises à l’intérieur des rames dus à la température très élevées et à l’environnement surpeuplé ne font que ralentir encore plus le trafic. L’utilisation de capteurs permet d’optimiser la gestion de la température dans les transports, de réguler le trafic en alertant en temps réel les usagers de l’état d’encombrement, et d’opérer de la maintenance préventive en anticipant, selon la température par exemple, les accidents et les pannes. 

Mais grâce à l’IoT, toute l’architecture de la ville change et devance ces grandes chaleurs estivales de plus en plus fréquentes. Une plus grande attention est portée aux points les plus chauds, où un aménagement particulier sera mis en place (favorisant la présence de végétation et de zones d’ombres). En prenant la ville dans sa globalité, afin d’augmenter le confort et d’optimiser la consommation énergétique, certains bâtiments particulièrement énergivores et nécessitant une attention particulière sont placés dans des endroits clés. Ainsi, on peut retrouver les écoles, crèches, hôpitaux, ou encore maisons de retraites dans les endroits les plus frais de la ville. Selon un rapport de l’ADEUS (L’Agence de Développement et d’Urbanisme de l’agglomération Strasbourgeoise), les espaces verts forment des îlots de fraicheur au sein des villes. C’est pourquoi l’IoT au service du développement d’installations végétales en ville est également l’une des clés dans la lutte contre ces vagues de chaleurs estivales. Ainsi, l’utilisation de capteurs favorisant une meilleure gestion des espaces verts, à l’image de capteurs d’humidité permettant d’optimiser la gestion de l’arrosage automatique et de faire des économies en eau, est un levier pour l’installation de solutions IoT aidant à lutter contre les épisodes caniculaires en ville. 

De plus en plus de solutions connectées existent. Toujours au service de l’Homme, l’IoT permet de soulager le quotidien dans les moments les plus chauds. Dans la ville ou directement au coeur des habitations, ces solutions aident à gérer vos consommations énergétiques, mais aussi de prendre soin de vos proches et de vous-même.

5. Attention avant de piquer une tête !

Pour les chanceux qui disposent d’une piscine chez eux, des mesures sont à prévoir. Lorsque la température de l’eau dépasse les 28°C, celle-ci a tendance à tourner du fait de la prolifération de micro-organismes (champignons, algues…).  La piscine passe alors du bleu au vert ! Pour éviter ce phénomène, des précautions sont à prendre, à savoir surveiller la température et le Ph de l’eau. Aujourd’hui, des solutions IoT permettent d’être prévenu en temps réel lorsque la température grimpe et qu’il convient d’ajuster le traitement de l’eau : des produits comme pHin ou Flipr permettent de surveiller en permanence la chimie de l’eau de votre piscine.